Aperçu du contenu

Toute personne travaillant dans un contexte de diversité culturelle est confrontée à plusieurs systèmes de valeurs et différents codes de communication. Or, le décodage n’est pas simple, car la perception de l’autre subit toujours des déformations. Nous regardons la différence à travers nos propres prismes. L’ethnocentrisme et la pensée stéréotypée sont donc des phénomènes naturels et inévitables. Cependant, la difficulté de gérer ces phénomènes peut générer chez le ou la professionnel-le de l’incompréhension et un profond malaise. La méfiance qui peut s’installer peut ainsi créer une situation pathogène, allant nécessairement au détriment des objectifs professionnels. Par conséquent, une formation à l’interculturel ne peut se contenter de donner quelques informations élémentaires sur les différentes cultures étrangères. Elle doit aussi intégrer une mise à distance de sa propre culture et une réflexion sur les processus cognitifs, psychologiques et identitaires mobilisés par la rencontre entre cultures.
La formation proposée ici s’appuie sur des travaux de recherche d’anthropologues, sociologues et socio-psychologues, ainsi que sur la pratique clinique de Margalit Cohen-Emerique et Ariella Rothberg. Elle a pour but d’améliorer la pratique professionnelle en travaillant les concepts de culture et d’interculturalité : décentration, cadres de référence et dialogue interculturel. Ce qui permet, par la suite, d’envisager des outils d’orientation adaptés.

Objectifs

  • Acquérir des outils pour mieux connaître les publics avec lesquels travaillent les professionnel-le-s de l’orientation
  • Confronter l’imaginaire professionnel sur les personnes migrantes (représentations, jugements, préjugés, stéréotypes) avec la réalité de chaque parcours migratoire
  • Repérer les filtres et écrans qui transforment la perception des autres et mieux comprendre comment est filtrée la lecture d’autrui
  • Cerner ses propres cadres de référence, en repérant et nommant ses propres « marqueurs culturels »
  • Confronter les nouvelles connaissances avec sa pratique professionnelle pour acquérir une meilleure compréhension de ce qui est en jeu dans une relation de communication interculturelle

Méthodes pédagogiques

Méthode active de formation participative pour adultes (modalité atelier en petits groupes) : apports de connaissances théoriques, études de situations rapportées par les participant-e-s, mises en situation, échanges et bilan individuel effectué à partir d’une grille d’évaluation

Public concerné

Psychologues conseiller-ère-s en orientation

Nombre maximum de participant-e-s

15 personnes

Intervenante

Patricia Giménez, psychologue FSP de formation clinique et psychanalytique, spécialisée dans le domaine de la valorisation de compétences dans des contextes pluriels et dans la problématique interculturelle et l’insertion professionnelle

Frais d'inscription

400.–
Numéro Date(s) Lieu
1912 17 septembre et 1er octobre 2019 Lausanne Complet